Dico des expressions mots des jeunes et ados à destination des parents
La quarantaine bien passée, il y a des mots et expressions de jeunes que j'ai dû mal à comprendre. À la façon d'un guide pour les parents ou plutôt un dico des ados 2021, moi le vieux, je vais essayer d'expliquer, de donner la signification des expressions des adolescents que j'entends à la maison, dans la rue ou sur les réseaux sociaux. Petite encyclo du langage des jeunes à destination des adultes que je vais essayer d'alimenter régulièrement.

Né dans la seconde moitié des années 80, j'ai été bercé par le verlan et le vocabulaire de cette époque. Un langage familier et fleuri qui aujourd'hui a bel et bien disparu en France, mais qui réapparaît parfois tel une madeleine de Proust lorsque je discute avec un congénère de ma génération. Quand une expression d'antan m'échappe en présence de mes enfants, je perçois très nettement le dédain ou l'incompréhension dans le regard de ces derniers. Regard que je leur rends lorsqu'à leur tour ils m'adressent la parole avec ce vocabulaire des ados que j'ai parfois misère à traduire.

Langage des jeunes qui ne cesse d'évoluer, de muter. Combien de fois mon fils m'a dit : "ça se dit plus ça !". La fameuse logique imparable de la théorie selon laquelle lorsqu'un daron (père) emploie un mot utilisé par les ados, il devient sitôt obsolète.

Toi aussi t'as passé la trentaine et tu n'arrives plus à percer les mystères des expressions des jeunes ? Moi, le papa de 3 gredins, je vais tenter de t'aider à découvrir les nouvelles expressions des "djeuns" (ça se dit trop pas papa !). Je vais essayer de donner la définition de ces drôles d'expressions que les ados abusent au quotidien. Je me suis donné pour mission, tel un dictionnaire, de traduire ces dernières dans mon propre langage, celui que tous les parents de collégiens, lycéens ou étudiants peuvent interpréter ou comprendre.

Langage des ados : définitions des mots utilisés par les jeunes aujourd'hui

Toi aussi tu bug quand tu entends une phrase de jeune du type : "Askip Théo, il est trop en PLS ! Ouais gros, il s'est fait rodave par sa daronne en train de carotter un Playboy à son daron". Cheh ! Trop le Seum !". Pas d'inquiétude, tu n'as pas encore toutes les clés en main pour traduire la langue des jeunes, mais ça ne saurait tarder. Je te propose un guide du langage de rue utilisé par les jeunes. Petite encyclopédie que je vais venir compléter semaine après semaine afin de la rendre la plus complète possible. Chaque nouvelle définition sera assortie d'un exemple afin que tu puisses enfin piger son sens d'origine et sa traduction dans ton parler un peu plus châtié.

Prêt à découvrir le vocabulaire familier des jeunes, les expressions que les ados utilisent aujourd'hui ? Go ! (C'est tipar).

  • - Askip : Aucune pub ici pour un produit qui rend le textile plus blanc que blanc. La traduction de Askip est très simple, cela veut dire "à ce qu'il parait". Pour la forme un exemple : "Askip y'a pas de bus ce matin ! Trop carré !".

  • - Bail (ou les bails) : Rien à voir avec la fatigue et l'action de bailler, aucun rapport non plus avec la signature d'un contrat de location. Il s'agit en fait d'un mot pour dire un peu tout et n'importe quoi comme un truc, un machin, quelque chose. Les bails peuvent aussi s'assimiler à des histoires. Il est important de bien contextualiser cette expression qui peut prendre différentes significations selon la situation. On peut ainsi dire : "C'est quoi les bails pour ce weekend gros ?". Comprenons par là, C'est quoi le programme pour la fin de semaine mon ami.

  • - Balec : Comment dire pour ne pas utiliser un langage grossier, vulgaire ou trop cru ? Eh bien ! Ça veut dire "je m'en bats les CO.I.LES. Selon moi une des plus jolies expressions Françaises LOL. Dans un langage moins familier, je dirais : "je n'en ai rien à faire, je m'en fiche ou peu m'importe". Petit exemple : "Tu penses réussir le DS de Science et vie de la terre demain ? Franchement, BALEC !!!".

    Signification je m'en balec


  • - Bambi (être un) : L'autre jour, mon fils en train de jouer en réseau à Fortnite, dit à son compagnon de jeu, je le cite : "y'a que des bambis sur ce serveur !". Comprenez par là des débutants, des néophytes, un lapin de 6 semaines.

  • - BG : facile, beau ou belle gosse. "Elle est trop BG !". Ma fille quand je rentre de chez le coiffeur : “Trop BG papa !”. À mon avis elle a quelque chose à me demander la chipie.

  • - Bif : La première fois que mon ado est venu en me disant "t'as pas du bif pour ce soir ?", j'ai haussé les sourcils montrant mon incompréhension totale. Je me suis dit, il veut manger Charal ce soir ? Mais non, le BIF dans l'argot des jeunes d'aujourd'hui, c'est tout simplement la traduction de pognon, argent, oseille, pepettes, tunes, des ronds. Du blé quoi !

  • - Ça passe crème ! : Cela signifie tout simplement que c'est facile, que ça passe facilement. On pourrait aussi dire "ça passe à l'aise, aucun souci." ou pour rester dans le même registre "comme dans du beurre". Du genre, j'ai dit à ma mère que j'allais réviser chez un copain, c'est passé crème.

    Signification ça passe crème


  • - Carré : Oubliez la trigonométrie, la def du terme carré veut dire que c'est SUPER, c'est top. Trop carré, ces rollers quad !

  • - Cassos : Vous avez bien reconnu l'abréviation de cassocial. Terme utilisé par les ados et que l'on rencontre aussi sous la forme "kassos ou ksos" en langage sms. Un cassos selon le contexte est un mauvais type, un gars peu recommandable, un idiot ou encore une personne en marge. "Lui c'est un vrai cassos, vaut mieux ne pas lui parler".

  • - Charbonner : les mines sont de l'histoire ancienne dans notre pays, on ne va plus au charbon. Si ce jargon, aller au charbon, signifie aller travailler durement, dans le langages des jeunes, charbonner veut effectivement dire bosser, taffer. Exemple concret : "J'ai charbonné de ouf pour le bac, pour la mention, je pense que ça va passer crème".

  • - Charo : Dans un langage davantage chatié, un ou une charo veut dire un dragueur invétéré, quelqu'un qui joue sur plusieurs tableaux féminins ou masculins. Bref un coureur de jupons, qui tire sur tout ce qui bouge, un charognard. Du style : "Maxence, c'est un gros charo. Trop, c'est un cassos ce gadjo".

  • - Cheh : Non strictement rien à voir avec le bien cher Ernesto (Guevara).
    Cheh signifie bien fait. Perso, j'utilise l'expression "BIM !".

  • - Cheum : Voilà un mot pas trop sympa pour qui il est destiné. Cheum, c'est du verlan et ça se traduit par l'adjectif MOCHE. Par exemple : "T'as vu le nouveau casse-croûte de Lola ? Oui, il est hyper cheum !".

  • - Déter (être déter) : Facile, c'est un diminutif de déterminer. La traduction de deter est simple, cela veut dire je suis déterminé. On peut aussi le comprendre comme je suis ok, je suis partant ou motivé pour. Petite mise en situation pour la forme : "Ça te dit d'aller faire quelques paniers ? Je suis déter, je vais te mettre le seum.".

  • - Gadjo ou Gadji : Voilà un mot que je connais et que j'utilisais dans les eighties. D'origine Tsigane, Gadjo signifie un garçon ou une fille.

  • - Gros : Non il ne s'agit pas d'une personne présentant un embonpoint. Dans le langage familier des jeunes et adolescents "GROS" veut dire un poto, un copain, un pote, un ami, bref quelqu'un avec qui on passe du temps. "Eh gros, ça te dit un Mcdo ?". Ce terme peut aussi être utilisé pour interpeller un ami ou une connaissance. Dans ce cas on entend souvent l'expression : "Eh gros, viens là !", "Eh gros, comment ça va ?".

  • - OKLM : La définition de OKLM est easy. C'est l'une des expressions des jeunes que je préfère et j'en ai de beaux spécimens à la maison. OKLM à pour def au calme, sans stress, complètement détendu. Du genre : "OKLM ce soir, mes darons sont pas là.".

  • - Ken : rien à voir avec le fameux survivant, le personnage de dessin animé des années 80. Ni le combattant du jeu vidéo Street Fighter. Voilà un mot dont la connotation est placée sous la ceinture. L'origine de KEN, trouve sa signification dans le verlan "Niq..r". Oui ça veut dire tremper son biscuit, plonger la cuillère dans le pot à confiture ou encore craquer la biscotte. En langage des jeunes ça pourrait donner : "Elle est trop kiffante Sofia ! Trop, j'aimerais bien la ken.".
    Dans un autre registre on pourrait aussi dire "ce matin au petit déjeuner, je me suis fait ken, il n'y avait plus de lait dans le frigo, j'ai dû aller à la cave en chercher". Autrement dit, je me suis fait avoir.

  • - Michto : C'est une menteuse, une personne qui ment.

  • - PLS (être en PLS) : Oui, vous avez bien reconnu l'acronyme de Position Latérale de Sécurité. En fait ce terme employé par nos ados a pour traduction être HS (hors service), être pas bien, KO, en mauvaise situation. "Comment je l'ai mis en PLS" dans ce cas veut dire "la façon avec laquelle je l'ai humilié. Alors que "je suis en PLS" signifie, je ne suis pas au top de ma forme ou je ne me sens pas bien.

  • - Prank : L'expression faire un prank, signifie faire une blague, jouer un "mauvais" tour, piéger quelqu'un pour le moquer, lui donner le seum. Par exemple : "Jonas m'a bien pranké, je suis trop dégouté.".

  • - Poucave : Une personne à qui l'on ne peut pas faire confiance. "Elle c'est une poucave ! C'est une balance". Le verbe poucaver a pour signification : raconter, balancer, rapporter...

  • - Rodave : Se faire observer, se faire capter, se faire attrapper. Exemple : “Je me suis fait rodave par le prof de maths, il a vu que je trichais.”.

  • - Seum (avoir le seum) : être dégouté, énervé, en avoir ras le bol, agacé. Exemple : "J'ai encore raté mon code, j'ai trop le seum".

    Que veut dire j'ai le seum


  • - Soumsoum ( ou en scred) : Littéralement en sous-marin, en secret, discrètement. Exemple : "Viens on s'achète une bouteille en soumsoum".

  • - Stylé : Trop facile ce mot, si bien qu'il m'arrive de l'utiliser également. Quelque chose de stylé, c'est un truc super, trop bien, top. Du genre : "T'as vu le nouveau stylo d'impression 3D de Lucas ? Oui, il est trop stylé."

    Signification c'est trop stylé


  • - Tchoin : Je connaissais "tsoin tsoin", le bruit du tanard, mais c'est pas ça. Comment ça j'ai mangé un clown ? Non ce terme disons-le tout de suite archi péjoratif à pour signification fille facile. Par exemple : "Je voudrais bien me posey avec Stacy, elle est trop charmante. T'es un vrai charo, Stacy c'est une tchoin.".

  • - WTF : la traduction de WTF ? Facile c'est l'acronyme Anglais de l'expression What the F..k. En gros, c'est quoi ce bordel, c'est quoi ce merdier. On utilise WTF sur les réseaux sociaux, par sms ou les services de tchat ou de messagerie instantanée. "Camille est de nouveau avec Antoine ! WTF, je pensais que c'était dead entre eux.".

  • - Zinda (être) : Il fallait que je trouve au moins un mot commençant par la lettre Z pour cet abécédaire du langage ado. Il est Zinda veut dire : Oh le pauvre ou la misère. Phrase avec zinda pour l'exemple : "Il s'est fait chouraver sa voiture. Il est zinda.".